Vendredi 13 août 5 13 /08 /Août 18:25

 

Cet été pour fêter nos 25 ans de mariage, j'ai cassé ma tirelire et offert à Nanou, la femme de ma vie (et oui oui, un peu à moi aussi), un repas chez Heston Blumenthal dans son restaurant le « Fat duck ». Nous avons profité d'un séjour à Londres, pour cette petite folie.

 

Heston Blumenthal est le chef Anglais et le propriétaire du restaurant le « Fat duck » (canard gras ?) un trois étoiles Michelin qui se situe en banlieue de Londres. Il est célèbre pour avoir été sacré « meilleur restaurant du monde » en 2005 (par un magazine Anglais diront les mauvaises langues), mais surtout pour sa cuisine qui utilise à fond, la maintenant très célèbre cuisine moléculaire.

 

Pour obtenir une table chez lui, il faut du temps, c'est complet des mois à l'avance, et de l'argent mais je vous en reparle plus bas. Vu que j'avais l'intention de faire une surprise à Nanou je m'y suis pris un bon mois à l'avance, par Internet, mais malgré tout dans mon créneau de deux semaines je n'ai trouvé qu'une table pour le repas de midi, et bien sur je n'ai pas pinaillé : OK OK, je prends, c'est presque un miracle si j'ai bien compris que j'ai pu avoir une table. Il faut etre là à l'heure, c'est à dire qu'il y a un seul service et qu'il commence pour tout le monde à 12h30.

 

Première chose un peu surprenante, le restaurant est à pétaouchnok par rapport au centre de Londres, il faut aller à la gare de Paddington, et ensuite faire 30 minutes de train jusqu'à Maidenhead et enfin 10 minutes de taxi pour arriver devant une petite maison assez discrète où le taxi, très habitué, vous indique la bonne porte qui curieusement donne directement sur la route.

 

fatduck1.jpg

 

On entre dans une toute petite entrée en L, où on est accueilli par 2 personnes de l'équipe de service qui ont une liste des invités qu'ils cochent, et qui détectent la nationalité assez rapidement, l'un d'eux est Français et nous met tout de suite à l'aise en nous conduisant à notre table. La salle est petite, je m'attendais à beaucoup plus grand je ne sais pas trop pourquoi, et surtout assez basse de plafond. Comme la personne qui s'occupe de nous est très sympa, on dialogue en Français et grappille plein d'infos :

 

Une seule salle ? Oui, je pensais qu'on nous avait mis dans la « petite salle » et qu'il y en avait une autre grande, mais non, tout est là, je pense une quinzaine de tables.

 

Beaucoup de monde en service ? Oui, ils sont une armée, la couleur de leur cravate les distinguent, rouge pour les sommeliers, et rose/grise pour les autres, les chef de rang sont en noir.

 

Beaucoup de Français dans l'équipe ? Oui, il y en a même eu pendant un temps 90%, mais ça bouge. La cuisine est invisible de la salle, on distingue juste un faible brouhaha de son côté.

 

Beaucoup de monde dans l'équipe ? Oui, le service, la cuisine, les réservations, à peu près 70 personnes en tout.

 

Une fois à table, il y a sur la table une petite soucoupe avec des olives vertes, et après coup je pense que c'est bizarre, ce sont vraiment des olives vertes normales...

 

Pour l'apéritif, le sommelier vient nous proposer une coupe de champagne à choisir parmi trois noms prestigieux, on accepte.

 

Lecture de la carte en sirotant le champagne, en fait c'est un unique menu découverte à 14 plats ! Et pas de carte. Explication de notre serveur : 90% des clients optant pour le menu, le chef a fini par supprimer la carte.

 

Va donc pour le fameux menu, de toutes façons c'est certainement ce que nous aurions pris. Pour les vins, le sommelier nous propose soit du vin classiquement, soit une option accord vins-plats fait par le restaurant ? OK, bonne idée, mais il y a 3 catégories de vins (et donc de prix) on me présente la carte des vins avec les fameux trois listes, la dernière la plus chère inclut un château Yquem, j'ai oublié le prix mais il me semble de l'ordre de 300 £ par personne ! Je me rabat sur la première qui est quand même déjà à 90 £ personne, allez soyons fous on se serrera la ceinture en rentrant.

 

A peine notre commande passée, arrive le premier plat « Lime grove », une demoiselle viens faire devant nous, et pour chacun, une meringue au citron vert dans de l'azote liquide, c'est pour nous nettoyer la bouche avant le repas dit-elle... Au sortir de l'azote, elle saupoudre de thé Matcha et sert immédiatement.

 

lime grove

 

C'est très frais en bouche, goût de citron vert très marqué, et matcha plus pour la déco comme d'habitude. Petite déception, je pensais qu'on allait avoir l'effet "dragon" avec la fumée qui sort de nos narines mais non, ça ne le fait pas. C'est très bon quand même.

 

Juste après le serveur nous amène deux grosses enveloppes cachetées de cire noire, ce sont les menus à emporter en souvenir, très sympathique, et une autre enveloppe plus petite qui contient une carte d'anniversaire signée par le chef ! Là c'est carrément gentil.

 

Deuxième plat : « Red cabbage gazpacho » une minuscule quenelle à base de graines de moutarde et un gaspacho de chou rouge, dans une énorme assiette blanche, superbe de couleurs, et bon.

 

redcabbage.jpg

 

On n'ose pas photographier notre assiette de peur de passer pour des ploucs, mais la table d'à coté est occupée par des chinois qui font 5 flashs de photo à la minute et se filment les uns les autres au caméscope numérique en permanence. Bon, alors un flash de plus ou de moins ça passera à l'as, on se lance pour les prochains plats (les photos précédentes viennent d'Internet).

 

oak_mousse.jpg

 

3ème : « Jelly of quail, crayfish cream » premier plat marquant, le thème général est la mousse de chêne, il faut mettre dans sa bouche un petit film qui fond avec un goût de sous-bois étonnant et manger un plat à trois étages dans un curieux bol en demi-sphère inclinée, le serveur vous explique comment manger tout ça, vaporisant au dessus de la table avec un petit aérosol une odeur de sous-bois encore, et il fini en versant un liquide sur le centre de table avant de s'éclipser. Effet garanti... Mais surtout c'est très très bon ! Seul regret le vin servi avec est un Australien blanc Peter Lehmann pas terrible (pas de nez, et très très court en bouche).

 

snail.jpg

 

4ème : « Snail porridge » un des plats emblématique du chef, des escargots servi en porridge c'est à dire avec une purée de légumes verts non-identifiés, à part du fenouil, mais délicieux, simple par rapport au précédent car pas besoin de mode d'emploi pour déguster, mais vraiment très bon.

Servi avec le 2ème vin un blanc Italien Collio blanco, bien meilleur que le premier.

 

foiegras.jpg

5ème : « Roast foie gras » foie gras rôti donc, avec un biscuit au crabe et des algues Konbu. Très bon à nouveau (je me répète...), servi avec le 3ème vin, un Vouvray blanc (bon aussi).

 

turtle.jpg

6ème : « Mock turtle soup » fausse soupe de tortue, ambiance Alice au pays des merveilles et le chapelier fou. Avec un amusant cérémonial on nous amène la montre du lapin d'Alice, qui semble en or, cette montre est trempée dans la tasse à thé du chapelier où l'or se détache, pour finir on verse le « thé », et l'or, dans la soupe de tortue. Bluffant, mais cette fois plutôt par le cérémonial, la soupe n'est pas extraordinaire.

 

sea.jpg

7ème : « Sound of the sea » le son de la mer, toute une assiette qui imite un bord de mer : sable, écume, poisson, algues, mais tout se mange et c'est encore très bon, surtout le sable qui est fait avec de la poutine ou alevins d'anguille. Le cérémonial cette fois consiste à apporter d'énormes coquillages qui contiennent un ipod qui diffuse un bruit de ressac et de vagues, on met les écouteurs et on mange dans une ambiance très marine (vent, vague, mer et mouettes), servi avec le 4ème vin, un blanc japonais très curieux.

 

salmon.jpg  

8ème : « Salmon poached in liquorice » saumon poché à la réglisse, avec des artichauts, des grains de pamplemousses et une mayonnaise à la vanille, servi avec le 5ème vin un bon blanc du Portugal. C'est bon le saumon à la réglisse, mais là j'ai trouvé que le pamplemousse était de trop et la mayonnaise à la vanille bof ! Dommage, et moyen donc.

 

pigeon.jpg

 

9ème : « Powdered Anjou pigeon » Pigeon d'Anjou poudré, du pigeon donc mais servi avec une petite galette rectangulaire d'épeautre avec un boudin fait avec le sang du pigeon et présenté en une sorte de quenelle. Bon, et servi avec le 6ème vin un rouge Italien de Toscane Val di Cornia, très bon.

 

hot_ice_tea.jpg

10ème : Un break avec « Hot & Iced tea » dans un petit verre, par on ne sait quelle astuce technique, vous buvez un thé qui est chaud et froid à la fois. Difficile à décrire, impossible à expliquer, mais très facile et agréable à boire.

 

tart.jpg

 

11ème : Début du sucré avec « Taffety tart » une minuscule tarte rectangulaire, toute en longueur où se mélange pomme caramélisées, graines de fenouil, rose, citron candi et une quenelle de glace au cassis. Très bon, avec le 7ème vin un excellent liquoreux Croate Grasevina Izborna. Désolé pour la photo, ce n'est qu'après la première bouchée qu'on s'est dit "zut, et la photo...".

 

bfg

12ème : Encore un plat emblématique du chef « BFG » ou Black Forrest Gateau, c'est à dire une foret noire mais sous une forme assez incroyable de cube de gâteau chocolat aux cerises, de poudre de chocolat et de boule de crème glacée, un délice avec le 8ème et dernier vin, un Espagnol de Catalogne, Alella très bon également. Le serveur amène avec le plat un minuscule aérosol étiqueté "senteur de la forêt noire" qu'il faut se vaporiser dans la bouche avant de déguster le reste du plat. C'est amusant, ça a surtout un gout de Kirsch, mais ça va bien avec le reste.

 

whiskey.jpg

13ème : Très rigolo le « Whisk(e)y wine gums » qui est une carte d'Écosse ou les fameux whisky sont des gommes au goût de whisky et collées sur la région d'où provient le whisky en question. C'est sympathique, plutôt amusant, et assez bon les gommes ont bien un goût, et même une couleur, différent en fonction de leur whisky.

 

coconut.jpg

14ème et dernier : « Like a kid in a sweet shop », comme un enfant dans un magasin de bonbon, le festival des desserts amusants qui arrive dans un grand sac en papier comme si on sortait du magasin en question : dans une enveloppe une carte à jouer en chocolat blanc et fourrée de framboises , un caramel avec l'emballage qui se mange, du faux tabac à la noix de coco, et un chocolat à la clémentine. C'est aussi bon, qu'amusant à déballer, et à gouter.

 

Évidemment après tout ça inutile de vous dire qu'on a plus faim du tout, et qu'on est content de repartir en taxi et en train parce que avec 8 verres de vin différents, on est quand même un peu bourrés, mais très très contents.

 

Il faut dire que c'est vraiment un festival, de gouts, de texture, de saveurs et d'odeurs. Chaque plat est un poème, qui s'accompagne si bien de son cérémonial. On ne voit pas le temps passer, 3 heures à table tout de même, et à chaque nouveau plat qui arrive on se dit « qu'est-ce qu'ils vont nous inventer cette fois-ci ? », c'est vraiment une expérience.

 

Alors évidemment, c'est la ou les questions : Est-ce encore de la cuisine ? Est-ce encore de la restauration ? .

 

A mon avis oui, c'est encore de la cuisine, c'est encore des produits qui sont préparés, travaillés, avec soin. C'est de la cuisine avec certes des méthodes, des outils, des façons de procéder qui sont résolument modernes et inhabituelles pour un cuisinier classique, mais c'est quand même le même métier.

 

Par contre est-ce encore de la restauration ? Non, je ne pense pas, je veux dire par là : serait-il possible dans l'absolu de manger ainsi tous les jours par exemple ? Non, impossible, ce n'est plus vraiment un repas dont le but et de se nourrir, c'est plutôt un show, une pièce, qui se déroule sur notre table.

 

Ce n'est pas a opposer à la restauration classique, mais plutôt à ajouter à la liste des choses que permet la cuisine (outre de nous nourrir, et de nous donner du plaisir) il faut peut-être y ajouter maintenant un coté «donner un spectacle » ?

 

En conclusion, aucun regret d'y être allé, bien au contraire : oui c'est très cher, 150 £ par personne + les 90 £ de vin, mais tout bien considéré ce n'est pas excessif, donc oui ça vaut vraiment le coup, et oui, vraiment je vous conseille d'y aller un jour pour vous tricoter des souvenirs...

Par jh
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : www.cuisine-facile.com
  • www.cuisine-facile.com
  • : recettes facile Cuisine
  • : Ce blog est une partie du site www.cuisine-facile.com, mon site à moi, que vous pouvez consulter pour tout ce qui tourne autour de la cuisine facile, c'est à dire : accessible, bien expliquée, et où chaque étape de recette est accompagnées d'une photo et d'un tas d'explications claires.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Syndication

  • Flux RSS des articles

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus